Hunger: my nightmare, meat: source of my life [F.T.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hunger: my nightmare, meat: source of my life [F.T.]

Message par Zak "Eater" Dremor le Sam 1 Nov - 8:09

Chaos
La faim n'est qu'un prétexte pour amener le chaos en ce monde, je le dévorerais jusqu'à la dernière miette
Dremor "Eater" Zak
♦ Expérience RP ♦
Hum... Cela fait tellement longtemps que j'RP que je ne sais plus vraiment quand j'ai commencé... J'crois que cela fait plus de 10 ans, mais j'écris réellement ( quelque chose qui à un peu plus de sens quand même qu'à l'époque) depuis 3 ~ 4 ans.

Vraiment... J'sais pas quoi dire!
Forme humaine :
-Taille moyenne

-Peu épais

-Peu musclé

-Cheveux tombant

-Yeux rouges

-Haleine de charogne



Forme wendigo :
-Taille doublée

-Toujours aussi fin

-Le corps est soit recouvert d'une épaisse fourrure noire ou la peau expose quelque chose semblant être les os

-Tête en cerf, parfois, porte un crâne de même forme que sa propre tête

- L'odeur de charogne beaucoup plus présente
Pulsion contrôlée
Patient
Calme
Méthodique
Plutôt solitaire


Pulsion animale incontrôlée
Violent
Brutal
Vie normale ( ou presque)
Trahison
Solitude
Étude
Transformation
Soigne / dévore
Préfère ce qui a un vagin
Recherche la sensualité, pas la violence dans la relation
♦ Informations Personnage ♦
Age : 25 ans
Surnom : Eater
Groupe : Métamorphe
Sexe : Male
Etudes/profession : Infirmier
Signe distinctif :  Yeux rouges, un regard froid
Orientation sexuelle : Hétéro
Si Rebelle, de quel cellule :
Si Vampire : votre pouvoir :
♦ Description de votre personnage ♦
Pour vous compter mon histoire, je dois remonter loin, au moment où la conscience apparait, là où l'innocence commence à se briser, dans ce lieu remplit d'amertume et pourrit que nous a donner la Mort, son sanctuaire qu'il nomme. L'ignorance était un moment agréable où rien ne pouvait me déranger, mais ce n'était qu'une utopie créer par mes parents, voulant que je reste à l'écart du monde jusqu'à je sois assez grand pour comprendre, mais que vaut ce mensonge ? Cette vérité est maintenant mon monde, j'ai appris à exister avec lui, et lui me le rend bien. Je m'égare, je vais donc vous compter mon passé jusqu'à mon présent, sauriez-vous prêt à écouter cette histoire ? Si tel est le cas, mettez-vous à l'aise, je vais éteindre la lumière et allumer cette bougie... Oui, c'est pour l'atmosphère, maintenant chut, l'histoire commence.

Je fais partie d'une petite famille, par petite, il y a seulement moi, mon père et ma mère. Enfermé, je n'ai jamais vu l'extérieur, mes parents me l'interdissent, et comme tout gentil bambin que j'étais, je les écoutais. Ils me cachèrent comme ils le pouvaient, cacher des gens de l'extérieur, ils avaient peur qu'on me fasse du mal. Ils ne mentirent, racontant comment c'était dehors, tout ce qu'ils me racontèrent sur l'extérieur était des choses se trouvant dans des livres parlant de pays étranger, ils me cachèrent les terreurs que hantent ces terres, l'infériorité des humains, les créatures de la nuit qui rode ainsi que la Mort qui règne en tant que Dieu tout puissant dans ce lieu qu'il avait créé comme havre de paix.

De temps en temps, j'avais des petites pertes de mémoire, quand je retrouvais les sens, je voyais souvent ma mère en pleure, les mains ensanglantées, je ne comprenais pas encore que c'était moi qui causais cela, mais ignorant comme je l'étais, je cherchais à la réconforter, à chaque fois, j'étais repoussé. Je ne comprenais pas, et me mettais à pleurer.

Le temps passait, je grandissais. Alors qu'un jour où mes parents me laissèrent encore pour vaquer aux travaux qu'ils avaient, je me dis qu'il faudrait peut-être que je découvre l'extérieure, prenant mon courage à deux mains, je m'avançais vers la porte d'entrée, posant les mains sur la poignée, je tentais de l'ouvrir, mais celle-ci était fermé, évidement, ses parents fermaient à clef les portes menant à l'extérieur, et comme la plupart des fenêtres étaient condamné, pas moyen de sortir. Plutôt déçu, je me retournais à mes divertissements.

Mes parents rentrèrent, et comme à chaque fois depuis peu de temps, leurs yeux vrillèrent légèrement quand ils me virent. Au début, je croyais qu'ils étaient contents d'enfin pouvoir voir leur fils... Mais je compris plus tard que c'était de la peur. Après le souper, j'attendis patiemment que mes parents dorment.


Je savais que mon père allait se coucher toujours un peu plus tard que ma mère, j'attendis qu'il quitte la salle à manger, il restait là-bas pour remplir divers papiers. Une fois que je commençais à entendre les ronflements dans la chambre d'à côté, je me faufilais en faisant le moins de bruit possible vers les portes manteaux, ils devaient garder les clefs dans les poches. Sans trop de peine, je trouvais une clef dans l'une des grandes poches d'un des manteaux, mes parents devaient penser qu'avec le temps, j'avais dû oublier que "l'extérieur existait" façon de parler.


Je tournais la clef dans la porte, entendis le déclic du loquet, un sourire apparut sur mes lèvres, j'allais enfin découvrir le monde en dehors de ma petite maison. Mais quand j'ouvris la porte, ce n'était pas le monde dont m'avait parlé ma mère. Les terres vertes ? Un ciel bleu ? Non... Rien de cela. La terre était sombre et semblait malade, le ciel nuageux et sombre. J'avais peur tout d'un coup, peur de découvrir, mais je devais avancer. Je voulais savoir à quel point on m'avait menti.

Je ne tardais pas à marcher dans la ville, les maisons semblaient malfamées, d'autres à moitié décrépis, mais au loin, on pouvait voir des bâtiments rayonnants de couleurs. Intrigué, j'avançais.


Je découvrais la vie de cette ville petit à petit, comprenais les mécaniques un peu plus chaque soir. On pouvait voir une certaine hiérarchie dans ce bazar, les vampires étaient maîtres, les humains ce qu'on pouvait appeler en bas de l'échelle sociale. J'avais encore du mal à comprendre l'esclavagisme, encore moins les goules et on ne parle même pas des méromorphes, ce qui est plutôt ironique puisque sans le savoir, j'en étais un.


Un soir, alors que mes parents rentrèrent, je larguais tout ce que je pensais. C'était une douche froide pour mes géniteurs, et malheureusement pour eux, j'avais totalement raison... Sur ce que je savais, puisque bien des choses m'échappaient encore. Dans cet accès de rage, la chose qui était en moi s'éveillait, la transformation s'effectuait. La peau se déchirait à certains endroits, le crâne se modifiait à vue d'œil ainsi que des bois poussent, le corps grandissait, des morceaux de fourrures noires apparaissaient à certains endroits, les pulsions remplacèrent la volonté.


Le matin, quand je repris mes esprits, je trouvais mes parents les corps déchiqueter, le sang emplissait mes narines ainsi que ma bouche, dans mes mains se trouvaient encore les entrailles sanguinolentes de mes parents. Les lâchant par peur, je me sentis un gout étrange dans ma bouche. Je frémissais à l'idée qui venait de me passer dans la tête. Que c'était-il passé ? Je tentais de me remémorer après avoir déversé ma colère... Un choc, un moment, j'avais dû avoir le contrôle, j'avais pu m'observer dans une vitre... Une créature infâme se reflétait dans le miroir, cette bête, c'était moi.

Pour le reste, j'ai dû apprendre à vivre seul. Dans un premier temps, j'ai quitté la maison familiale pour les rues sombres et froides. Cela devait toujours être mieux que de croupir au milieu de cadavre, de plus qui sait, peut être que des collègues de travail seraient passées un jour, et il m'aurait découvert vivant avec mes parents morts, non, ce n'était pas une option.


J'appris à me nourrir, voler et a trouver des lieux où je pouvais dormir sans me faire détrousser ou pire pendant que je dormais. J'ai appris ma "contrôler" la chose en moi, mais de temps en temps, elle s’éveille, m'éjectant du contrôle de mon propre corps. Je sais que certains méromorphes arrive à changer de forme et garder l'esprit saint, ce n'est pas encore mon cas, mais j'espère que cela ne va pas tarder !


J'ai étudié un peu chez un docteur, un vampire, il se méfiait de moi, mais je lui ai rendu l'appareil plusieurs fois en faisant ce qu'il me disait de faire quand il ne pouvait pas faire autrement J'ai étudié avec lui pendant sept ans, cela était compliqué de lui cacher que j'étais une des choses que sa race détestait pas dessus tout.


Pour le reste, je passe ici ou là en tant qu'aide-soignant, soulageant les blessures... Il se peut que parfois mon instinct animal s'éveille pendant les soins... Cela peut foutre un beau bazar, je vous laisse imaginer ! Bon... Il me semble que c'est tout ce que je pouvais vous raconter. Dorénavant, faite attention dans les ruelles sombres, une créature étrange pourrait bien vous tomber dessus, huehehe...
Fiche par Arrogant Mischief sur Epicode, retouchée par Eric Von Bunckenmark


Dernière édition par Zak "Eater" Dremor le Sam 1 Nov - 13:45, édité 5 fois
Zak "Eater" Dremor

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 01/11/2014

Feuille Perso'
Liens:
Orientation sexuelle: Hétéro
Métier: Infirmier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hunger: my nightmare, meat: source of my life [F.T.]

Message par Eric Von Bunckenmark le Sam 1 Nov - 11:23


Bienviendue par minou ! Bien classe l'image-titre, je dois dire *^*

Notre premier psychopathe officiel, oh booooooooiiii Kappa
Eric Von Bunckenmark

Premier Exorciste
avatar

Messages : 134
Date d'inscription : 16/09/2014

Feuille Perso'
Liens:
Orientation sexuelle:
Métier:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hunger: my nightmare, meat: source of my life [F.T.]

Message par Zak "Eater" Dremor le Sam 1 Nov - 13:43

La fiche est terminée!

Navré s'il existe des fautes, elles sont bien mes Némésis!

_________________
Zak "Eater" Dremor

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 01/11/2014

Feuille Perso'
Liens:
Orientation sexuelle: Hétéro
Métier: Infirmier

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hunger: my nightmare, meat: source of my life [F.T.]

Message par Calypso Heart le Sam 1 Nov - 22:59

Et coucou !

Même si je ne m'occupe pas de ta validation (Muhuhu éè), je passe faire un tour sur ta fiche !

Tout d'abord Bienvenue confrère Méta ♥ ! Ensuite, j'ai vu quelques fautes, mais rien de bien catastrophique, quelques accords pour la plupart.

J'espère que tu te plairas ici, que tu resteras longtemps avec nous ♥

Au plaisir de te croiser en rp !
Calypso Heart

Clergé de St-Jack
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 20/10/2014

Feuille Perso'
Liens:
Orientation sexuelle:
Métier:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hunger: my nightmare, meat: source of my life [F.T.]

Message par Nyméra L. Miller le Sam 1 Nov - 23:27

Plop !

Et bien je n'ai rien à re dire à ta fiche. Certes je rejoint Caly sur le fait que quelques fautes subsistent, notamment pour les accords é/er. Il faudra y faire attention durant tes différents rp. Mais à part ça, l'histoire est très lisible, on comprend bien tout son déroulement. Je te valide donc, ô joie  ! Le club méta se renfloue :3

N'hésites pas à aller faire ta fiche de lien voire faire une demande de rp.

Bon, jeu,
Nym'

_________________
Nyméra L. Miller

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 14/09/2014

Feuille Perso'
Liens:
Orientation sexuelle: Hétéro.
Métier: Dirige le

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hunger: my nightmare, meat: source of my life [F.T.]

Message par Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum